Akita Inu & Akita Américain, ces choses que vous devez absolument savoir …

.

Daikichi, Akita Inu mâle (bringé roux)


Hello les Dogs Lovers, aujourd’hui parlons Akitas !  

Comme annoncé sur Instagram et au vue de la demande, voici la continuité de mon premier article :

Akita Sans Tabou ” où je vous présentais dans les grandes lignes la race.  

Pour ce nouvel article,  je vais tenter de vous apporter un maximum d’infos et mes conseils les plus précieux pour vivre en harmonie avec la race mais aussi savoir par où commencer … J’ai pour projet de vous apporter plus régulièrement des conseils, mes retours et surtout vous partager mon expérience de propriétaire d’Akita. Tout cela dans le but de vous aider au mieux si vous projetez un jour d’acquérir un akita ou que vous avez déjà la chance d’en avoir un.

.

🐕

Les chiens japonais  (Shiba inu, Akita inu, Akitas américains etc) font clairement partis des nouveaux chiens à la mode, sans parler bien sûr de toutes les autres races déjà concernées par ses tendances. Même les influenceurs les plus célèbres sont fans de leur belles frimousses et leurs airs de petits nounours. On voit apparaitre de plus en plus de vidéos virales avec des Shibas extrêmement mignons , des bébés akitas adorables. La race est de plus en plus connue … Alors qu’il y a quelques années personne ne savait qui ils étaient, aujourd’hui il devient bien courant de voir des gens les reconnaitre.

Une mise en lumière de la race qui bien sûr n’a pas toujours que des bons côtés. La prévention et la sensibilisation du public à ces chiens aux caractères particuliers est donc NÉCESSAIRE pour éviter les abandons et les mauvais choix. Je me sens toujours très concernée par cette prévention que je fais naturellement sur les réseaux de Malcolm. En tant que passionnée je me dois de prévenir, conseiller à mon niveau et surtout sensibiliser le public sur les différents aspects de ces chiens primitifs.

.

Par où commencer ?

Si vous avez l’intention d’acquérir un Akita, je vous conseille avant tout de longuement vous renseigner sur la race et ses caractéristiques.

Les recherches internet sont un bon moyen de connaitre les grandes lignes mais attention aux nombreux sites qui résument un peu trop rapidement la race et dont certaines infos peuvent s’avérer fausses. Rien de mieux que les groupes Facebook pour récolter des témoignages de propriétaires, poser vos questions etc … (Akita sans tabou, Akita Inu Passionnément, Akita Américain French Team, Passion Akita Américain …)  Ces groupes sont généralement remplis de passionnés et connaisseurs de la race qui sauront vous aider dans vos recherches et qui pourront donner des conseils précieux.

N’hésitez pas à rencontrer des propriétaires et leurs chiens via les groupes, d’âges différents si possible. Attention, les chiots ne seront pas l’exemple parfait pour représenter la race, leur caractère peut évoluer du tout au tout.

Une fois bien renseigné, contactez des éleveurs et si vous en avez l’occasion visiter leurs élevages. Ils seront répondre à vos questions et vous dire si la race vous est adaptée. Sachez qu’il faudra sûrement faire de la route pour trouver le bon chiot et l’éleveur professionnel et passionné qui fera votre bonheur. 

Voir la liste des éleveurs sur les clubs de race : Akita Américain: cliquez ici                  Akita Inu : cliquez ici

.

🚫 Mais surtout : N’ACHETEZ PAS EN ANIMALERIE OU SALON DU CHIOT … !!!

.

Pourquoi ? Quels sont les risques ? 🤷🏻‍♀️

C’est bien logique ! Un bon éleveur ne vendrait JAMAIS un de ses chiots à un magasin et à des gens qui craquent sur une boule de poil derrière une vitrine, ou bien à des passants non renseignés sur un salon. L’achat coup de coeur pardonne rarement car les chiens finissent très souvent en refuges à cause d’un manque de renseignement et de prise de conscience. 💔 En France par exemple, on voit de plus en plus de chiots Akita Américains en animalerie. Ces chiots proviennent d’un “éleveur” que je qualifierais plus comme usine à chiots. Très mal réputé à cause de ses mauvais mariages et le fait qu’il ne sélectionne pas attentivement ses client, preuve irréfutable que cette personne ne voit que le business. Il produit en masse (et même multi-races) et j’ai même pu voir de mes propres yeux sur un salon qu’il vendait des chiots par deux à des familles absolument pas renseignées (catastrophe assurée).

On reconnait d’ailleurs la plupart du temps les Akitas provenant d’animalerie, par leur manque d’ossature et leur de type (fins, qui font penser à des malinois) suite à une mauvaise sélection venant de ces marchands de chiots et même niveau santé. Il est fréquent de voir qu’ils ont tendance à être plus fragiles et parfois malade. Les papiers des chiots sont souvent douteux et les origines introuvables, beaucoup de chiots n’ont pas l’âge légal pour être vendus, il faut donc faire très attention à vérifier les documents. Entre le trafic de chiens, les origines douteuses et surtout les conditions de vie des reproducteurs et chiots vendus à ces magasins, vous comprendrez qu’il est bien mieux de ne pas contribuer à ce genre de business, dont les premiers qui en payent les pots cassés sont les chiens et les assos

Un chien aussi puissant et complexe que l’Akita ne devrait même pas être à la vente libre dans des magasins, en effet entre de mauvaises mains ou chez des propriétaires mal préparés, ils peuvent devenir extrêmement durs à gérer. 

Attention, également aux portées de particuliers. Rares sont les gens qui mettent tous les moyens financier en place pour faire une portée comme elle se doit et dans les règles de l’art. Il y a des tests de santé impératifs à réaliser sur les reproducteurs et surtout toute une sélection à étudier pour obtenir un Akita conforme au standard de la race et en bonne santé. Un bon éleveur se doit de choisir attentivement la future famille du chiot et de faire un bon suivi tout au long de sa vie

❗️ N’oubliez pas également que la race devient à la mode donc les éleveurs sont forcément de plus en plus nombreux et plus ou moins bons, voilà pourquoi il est très important de bien sélectionner son éleveur. (lien video qui pourra vous aider)

Ne vous sentez surtout pas jugé si vous avez acheté votre chien dans ce genre de conditions, je reste persuadée que c’était par manque d’information et que vous comprenez mieux pourquoi je suis contre ce genre de pratiques. Je ne comprendrais jamais comment quelqu’un qui se dit éleveur, peut revendre sa « marchandise » à d’autres marchands qui n’ont qu’un seul but: vendre. Ces mêmes marchands qui feront par la suite des campagnes anti-abandons … Pourtant, savez-vous combien de chiens issus d’animaleries sont abandonnés ? Peut-être pas chez toutes les races… mais chez les Akitas, sachez que nous les voyons défiler sur les groupes de passionnés !

.

Yuki, Akita inu mâle


Avoir un Akita c’est …

  • Être préparé à canaliser un gros gabarit

Ne l’oubliez pas, votre chiot grandira (trèèès rapidement) ! Un Akita Inu mâle pèse généralement dans les 35-40 kg et son poids se ressent d’avantage si par exemple votre chien a flairé quelque chose d’intéressant. Vous imaginez qu’un Akita Américain sera beaucoup plus imposant à retenir. C’est donc une chose à laquelle il faut être préparé.

  • Aimer les poils

C’est à dire devoir faire face à une mue de malade 2 fois par an pour les plus chanceux … et investir dans un super aspirateur et pulseur 🙂 

  • Consacrer du temps à sa socialisation

L’école du chiot est un parfait moyen d’éveiller votre chiot et de commencer sa socialisation dès son plus jeune âge. En apprenant les codes canins, votre chien sera plus facilement apte à communiquer avec les autres même si cela ne fait pas tout. L’éducation d’un Akita doit se faire tout en restant douce, ferme mais positive. Il ne sont pas les pros de l’obéissance, mais avec un travail régulier et persuasif ils sauront vous faire plaisir.

  • Être conscient que son chien sera certainement la plupart du temps en laisse lors des balades

Le rappel de l’Akita ne permet pas d’avoir la certitude que votre chien reviendra vers vous surtout si il a décidé de traquer un gibier (ou une mouche ^^) ou qu’il voit un autre chien. L’intolérance aux autres chiens de la plupart des Akitas, vous fera rapidement réaliser que votre chien devra être tenu en laisse si vous souhaitez éviter les ennuis. Des exceptions existent, quelques rares Akitas adultes (+ de 3 ans) arrivent à être sans laisse et mélangés à d’autres chiens, ils sont souvent des chiens vraiment très baladés. En revanche le risque zéro n’existe pas, il faut bien s’en rappeler et être prêt à savoir arrêter un akita en furie lors d’une altercation avec un chien. (Bonne chance 🙂 )

  • Ne pas crier victoire avant que votre chien soit adulte

Sur le paragraphe supérieur, je vous notais : Akita de + de 3 ans , mais pourquoi 3 ans ? On peut estimer son Akita adulte et avec un son (vrai) caractère à partir d’environ 3 ans. Les grandes races mettent beaucoup plus de temps que les autres à se developper, que ce soit physiquement comme mentalement. Un chiot Akita peut être un vrai bisounours comme certains peuvent déjà avoir un vrai caractère d’Akita et mal tolérer les autres dès leur plus jeunes âges. Mais nombreux sont les propriétaires qui ont crié victoire trop tôt avec leurs chiots. “Mon akita tolère tous les chiens  ! Il écoute parfaitement , il a un rappel du tonnerre …” C’est d’ailleurs ce que nous avons l’habitude de voir régulièrement sur les groupes. Mais lorsqu’on demande l’âge des chiens concernés, ils ne dépassent guère les 2 ans. Ces mêmes personne dont nous n’entendons plus les exploits lorsque leur akita grandit.

Voilà pourquoi il est important de comprendre qu’un akita peut changer et de façon radicale, même en ayant reçu une éducation et une socialisation. RIEN N’EST JAMAIS ACQUIS , il faut laisser passer le temps et continuer la socialisation ! NON l’éducation ne fait pas TOUT. Les abandons d’Akitas sont souvent à partir de leurs 10 mois, lorsque le caractère du chien commence a se révéler et que la boule de poil n’est plus aussi mignonne et sage. Passé 4 ans, ils peuvent aussi avoir tendance à se détendre un petit peu envers leurs congénères. Attention toute fois, n’oubliez pas qu’ils sont aussi la force tranquille et peuvent être tout a fait capable de laisser approcher un chien avec une attitude calme pour lui bondir dessus après. ^^

J’ai un parfait exemple avec Malcolm, qui a reçu une socialisation sans relâche et qui tolérait tous les chiens. A deux ans et demi, il commence par ne plus tolérer les mâles de grande taille et même certaines femelles. Je travaille donc avec lui mais il est clair que mon bébé a grandit et commence a prendre son vrai caractère d’adulte, pourtant c’est un chien très bien codé et bien dans ses patounes.

  • Ne pas avoir deux chiens de même sexe: 

Commençons par le fait qu’un bon éleveur ne vendrait jamais un chiot à une famille qui possède déjà un chien de même sexe que l’Akita. A moins bien sûr d’avoir des installations conséquentes, comme des boxs pour séparer, tel un éleveur le ferait. C’est bien connu, la particularité première de l’Akita est de mal tolérer ses congénères, particulièrement ceux du même sexe. Même si il peut toujours y avoir des soucis avec des chiens de sexe opposés, l’entente sera toujours préférable dans ce sens là.

🐶 « Et si je prend deux mâles (ou deux femelles) et qu’ils grandissent ensemble ? »  la réponse est : à vos risques et périls, mais quel dommage de tenter le diable pour votre plaisir personnel …

Un Akita peu grandir avec un chien, vivre en parfaite cohabitation pendant des années et du jour au lendemain ne plus s’entendre avec lui. Le vrai soucis, c’est que l’akita qui ne tolèrera plus un autre chien, ne cherchera pas juste a l’éviter … il ira au contact direct et n’hésitera pas à aller jusqu’à le tuer si il le décide. Ces mots sont peut être crus, choquants mais ce sont les points à connaitre sur la race. Ne les prenez pas pour des bêtes sanglantes, ce sont juste des chiens primitifs qui ont une particularité à connaitre. Il est donc important de ne pas les mettre entre les mains de n’importe qui. Et si vous voulez quand même tenter, ne pensez pas qu’une altercation s’arrête là, l’Akita est très très très rancunier …

Nous avons l’exemple d’une propriétaire sur un groupe: deux femelles qui s’entendaient parfaitement jusqu’au jour où l’Akita s’est retourné sur l’autre chien. Cette dame à eu le courage d’avouer quelle avait pu se tromper en essayant de forcer l’entente entre ses femelles et aujourd’hui de se servir de son exemple pour prévenir les autres. Elle vit aujourd’hui en séparant ses deux chiennes dans sa maison et si cette dame à le mérite d’avoir gardé son Akita, vous vous doutez bien que ce mode vie n’était pas celui dont elle s’attendait. Elle est régulièrement confrontée au stress d’avoir mal fermé une porte etc et qu’il y ait un contact. Elle tente par de nombreux moyens de rétablir une entente entre ses femelles mais jusqu’à ce jour cela reste compliqué. Ce n’est absolument pas un cas isolé, mais les gens qui ont rencontré ce genre de soucis préfèrent souvent se taire de honte, car ils étaient souvent les premiers à montrer des photos de leurs chiens ensembles.

.

Daiki (mâle inu), Yuki (femelle inu) & Malcolm (mâle américain) . Amis depuis petits: Tolérance OK pour la photo entre les deux mâles qui s’apprécient mais contact sans laisse et jeu trop risqué. 

.

Éducation

Comme je vous le disais plus haut, il est important à mes yeux d’amener votre chiot dans des cours canins, afin de le socialiser au maximum et l’éveiller et cela doit toujours être de bons moments pour eux. Attention toutefois a trouver le bon lieu et professionnel qui vous aidera dans son éducation. Il y’a beaucoup d’éducateurs qui reçoivent leurs « diplômes » dans des pochettes surprises et qui n’ont pas l’habitude de travailler avec des chiens primitifs ou trop plongés dans le traditionnel. Ils savent souvent gérer à la perfection des bergers mais se voient parfois dépassés par des Akitas et utilisent donc des méthodes peu convenables. Si vous avez des doutes sur les méthodes utilisées, n’hésitez pas à en parler sur des groupes Facebook d’Akitas, il y’a des professionnels qui connaissent les bonnes méthodes. On ne changera pas les instincts d’un chien surtout un primitif, voilà pourquoi il vaudra mieux fuir certaines méthodes qui ne respectent pas les chiens.

Pour ma part, j’ai amené Malcolm dès ses deux mois dans une petite association qui n’avait jamais travaillé d’Akitas. Toutefois, ils ont su avec respect et douceur nous apprendre à l’éveiller, le socialiser et les bases de l’éducation. Malcolm était heureux d’aller chaque samedi matin à l’école du chiot, puis l’éducation. Il y retrouvait ses copains, apprenait en s’amusant et se débrouillait très bien. J’ai d’ailleurs noué de super liens avec mon chien là bas et cette association a toujours su prendre les mesures de sécurité nécessaires avec les autres chiens lorsqu’il devenait plus grand sans pour autant le museler.

.

Rencontres et balades entre bridés

Si il y’a bien une chose que j’adore, c’est bien les balades collectives entre Akitas. On y échange entre propriétaires et passionnés et on travaille bien évidement la socialisation.

Il n’est pas nécessaire que nos chiens se disent bonjour, on recherche surtout à être en groupe plus ou moins proches et que nos akitas se tiennent calmes et tolérants. C’est très important de ne pas forcer les contacts, on note qu’il y’a toujours des distances de sécurité entre chaque chien et les balades se passent très bien.

J’ai constaté à plusieurs reprises que les chiens qui vivent en jardins et qui sortent donc beaucoup moins que ceux en appartement ont tendance à être les plus réactifs, c’est donc génial de pouvoir se balader avec d’autres et travailler la socialisation sans relâche. On choisis des lieux plutôt calmes et pas fréquentés par des chiens détachés, car vous imaginez que cela puisse faire désordre si un chien sans laisse fonce sur un groupe d’Akita. ^^ Mais rassurez-vous, rares sont les chiens qui foncent sans réfléchir sur une meute de bridés. 

Sinon, j’ai déjà fais des balades avec des groupes de shibas inu étant donné que Malcolm est super cool avec les chiens de petite taille. Balades bien plus sportives que les nôtres car à la différence de nous, ils arrivent à détacher leurs chiens tous ensembles. Ce qui serait IMPOSSIBLE dans nos regroupements d’Akitas. En effet, il est bien plus facile de contrôler une altercation de Shibas que d’Akitas, même si ils savent être de vrais petits ninja aussi.

.

.

L’aventure Akita 

Une fois tous ces points assimilés, sachez qu’il y a de grandes chances que vous soyez complètement gagas. Cette race est passionnante car elle nous en apprend tous les jours et leurs particularités ne sont pas que des défauts même si elles peuvent l’être pour certains. Ce sont des chiens fiers, avec une très grande prestance et une intelligence extraordinaire.

Bien sur si vous recherchez un chien facile à éduquer, très obéissant, que vous pourrez balader sans laisse ou faire du sport avec … vous feriez mieux d’opter pour une autre race qui vous correspondra d’avantage. En revanche, si les points cités au dessus ne vous effraient pas et que vous avez du temps à lui consacrer, un akita sera faire votre bonheur. Ce sont certes des chiens primitifs dotés d’un caractère particulier, mais aussi des chiens fidèles et courageux. Ne baissez pas les bras à la moindre difficulté, certains chiens seront plus faciles à éduquer que d’autres mais vous pourrez aussi vous faire aider par des professionnels si besoin.

.

J’espère que cet article vous aura un peu plus renseigné sur la race et répondu à certaines de vos questions et que vous compreniez mieux pourquoi il faut éviter au maximum les ventes de chiots animaleries, salon …

Chaque jour, vous êtes de plus en plus nombreux à vous renseigner sur les Akitas, n’hésitez pas à partager cet article à vos contacts qui comme vous s’y intéressent de près. 

J’ai espoir que la race ne connaissent pas le phénomène de mode aussi lourd que certaines races, c’est donc en partageant du contenu et en communiquant sans tabou que l’on peut faire avancer les choses. Certes la race sera de plus en plus connue, nous n’avons pas le choix, mais il serait important que les gens sachent également qu’ils ne sont pas uniquement des beaux nounours tout doux. 

3 Commentaires

  1. Tatou
    6 septembre 2018 / 10 h 16 min

    Super article.On voit ta parfaite observation et connaissance de l akita .Tes precieux conseils sont utiles autant pour le maître que le chien qui peuvent se retrouver en difficultés .Je peux certifier ce que tu évoques car je connais Malcolm depuis ses 3mois et quel bonheur de le rétrouver chaque fois. ,ton travail de sociabilisation en permanence me permet moi qui ai peur des chiens de passer d e très beaux moments avec vous.ce n est pas possible pour moi avec d autres car je connais à travers vos ballades et conseils qu il y a des règles à tenir avec certains et tout ce passe bien Un mauvais codage dans cette race là et des maîtres non préparés peuvent faire un désastre Votre bienveillance à tous dans vos ballades font que ce n est que du plaisir à se promener avec vous même si je n ai pas de chiens mais que je les aime tous..

  2. miru
    22 octobre 2018 / 21 h 40 min

    Cet article, je l’aime pour commencer. J’aimerais apporter une expérience. Lorsque j’avais 9 ans je crois, j’ai rencontré un chiot akita A-DO-RA-BLE devant l’école. Tout le monde le caressait et les maîtres “ah oui c’est un super chien adorable avec ses copains, oui oui, on l’a pris dans un salon animalier chez un très bon éleveur”. Je ne connaissais pas du tout l’akita mais j’me suis dit, à cet âge : un bon éleveur ne vend jamais dans des salons ou des animaleries. Et .. Tous les chiots s’entendent entre eux. (Attention c’est peut-être pas vrai pour TOUS les chiots, j’avais 9 ans).
    Tous les jours, on le voyait devant l’école et j’adorais venir le câliner calmement. Contrairement à certains 🤔

    Puis un jour…. Un mois … Lorsque que l’akita a eu 8 mois pouf! Disparu! Je le voyais de moins en moins et jamais dans la rue. Deux semaines après.. Il était plus là. Les maîtres n’avaient pas déménagés. Je m’étais inquiétée: Est-ce qu’il était tombé malade ? Ou… Abandonné ? J’avais cette logique de me dire que les chiots adoptés en salon/animalerie finissait trèèès souvent à la SPA.

    J’ai recroisé leurs maîtres dans la rue alors j’ai demandé où étaient le chien, si beau akita qu’il était devenu. (Puis ce pelage roux et blanc😍😍). On m’a répondu: “On l’a plus, il est devenu méchant avec les autres chiens”
    J’avais envie de me taper contre un mur! Pourquoi? Pourquoi ils ont pris un chien sur un coup de tête sans se renseigner sur la race? Pourquoi?! Depuis, je n’ai plus jamais parlé à ces…. Idiots. Irresponsables.

    Maintenant, j’espère qu’il a une bonne famille qui connaît cette race. Je lui souhaite parce que ce chien était une crème avec les humains. Il est censé avoir 6-7 ans maintenant. J’espère qu’il a rencontré de bonnes personnes….

    La morale, c’est de ne jamais JAMAIS acheter un chien n’importe où sans se renseigner sur la race. Je vois la même chose partout. Des gens achètent un jack Russel et ne le sortent jamais ….

    J’aimerais avoir un Akita (toi et la propriétaire de Yuki le savez haha) mais je… Ne sais pas. Est-ce que je suis capable de gérer un chien dans un futur élevage de Chiens Loups Tchécoslovaque ?? Est-ce qu’il sera heureux? Est-ce que j’arriverai à gérer la séparation? On va me dire, peut-être, que si ça se peut ils vont s’entendre à merveille.

    J’ai un chat, Lucky, que je surnomme le chakita. Pourquoi? C’est un chat de type calme, pépère, têtu et qui ne supporte personne. Comme tous chats me direz vous! Et bien non. Jusqu’à ses 2 ans à peu près, il était gentil avec les autres chats (sauf certains mais c’est une question de territoire). Il laissait Minou, la chatte de la grange, tranquille ou alors jouait avec elle. Un soir d’été, j’entends des hurlements de chats dehors. j’ouvre la fenêtre, je vois Lucky et Minou se niaquer. Et maintenant, je vois la différence: il fonce vers le premier chat que je vois et je sais pas quoi faire parce que à tout moment, il peut revenir déchiqueté.

    Revenons à nos akitas, mon discours sur Lucky a un rapport. Si je me retrouve avec un chien qui fonce, tête baissée, dés qu’il en croise un autre.. Je sais qu’il existe des installations, des solutions (pas au problème mais pour éviter des bagarres, clairement plus violentes que des combats de chats ou de labradors). Mais pourquoi prendre un chien pour mon plaisir perso alors que ce n’est pas vraiment fait pour vivre avec une race hyper énergique ?
    Donc je réfléchis et je continuerais. Si un jour, j’ai un akita, je ne regretterais pas d’avoir réfléchi ! Réfléchir sur une race, sur des problèmes qui peuvent arriver c’est important ^^
    Je m’arrête là parce que je suis capable de parler durant des heures de mes inquiétudes et mes constations, et de chiens.
    Merci pour cet article, j’espère que ça évitera des accidents comme celui du chien devant l’école😉

  3. Miru
    22 octobre 2018 / 22 h 48 min

    Bonjour x) alors déjà, c’est un super article. Comme d’habitude🤣🤣 J’aimerais apporter un témoignage. Si ça peut aider des gens à ouvrir les yeux, c’est super.

    Lorsque j’avais 9 ans, je crois, devant mon école venait un bébé akita. Roux et blanc. Magnifique, adorable. Je le caressais doucement (contrairement à d’autres) et en discutant avec les propriétaires j’ai eu peur. Il faut savoir qu’étant enfant et encore maintenant, j’ai grandi avec les chiens, en pensant presque chien et en me comportant comme tel parce que je les observait, me faisait MES opinions, MES constations. Je prends toujours plaisir à apprendre d’eux, c’est juste fascinant. On va dire qu’à 9 ans seulement, j’avais une connaissance élevée du chien et de son langage par rapport à 95% de l’école (normal). Bon, la propriétaire me dit l’avoir acheté au salon du chiot et du chaton. Là, je me dis “bizarre elle a pas vu la maman, c’est pas un bon éleveur” et sur un coup de coeur. Je me suis demandée comment on peut prendre un chiot sur un coup de coeur parce-que ça vit 13-15 ans et qu’il faut le promener. Je m’y connaissais pas DU TOUT en la race du akita, n’en ayant jamais vu. Mais je savais que c’était un primitif. Et que les primitifs ne sont pas des chihuahuas.

    Bref, tous les jours on le voyait. Jusqu’à… Ce qu’il ait 8 mois à peu près: âge où beaucoup d’Akitas affirment leur caractère. Je vois la propriétaire dans la rue et lui demander où il est. “on l’a plus il est devenu méchant avec les chiens”. Celle là, elle est mal passée. Cette personne n’a plus jamais eu un regard de ma part. Je me disais que c’était débile dabandonner un chien et qu’il y avait forcément une solution (ATTENTION J’AVAIS 9 ANS, la seule solution est de faire attention et de laisser son chien en laisse, voir le museler si besoin est).

    Quelques années plus tard, il y’a quoi? 2 ans? 3? Quelqu’un a acheté un jack russel. J’en ai eu un. Je connais ces chiens. Cette personne ne connaissait rien à la race, ne le promenait jamais et traitait son chien de gueulard qu’en fait qu’à sa tête. Si vous saviez ce qu’on peut obtenir avec un chien avec de la patience. Passons à une autre histoire. Mon jack russel avait six ans, était adorable mais les mâles…. Bah les mâles non. Du coup, plus de lâcher en liberté en présence d’autres chiens.

    Les gens… Réfléchissez. Réfléchissez. 10 000 personnes vous disent: pas d’akitas du même sexe. Pourquoi vous le faites? Ces 10 000 personnes ont toutes des façons différentes d’éduquer, de promener et de s’occuper de leurs chiens. Une exception, c’est une exception. Je suis nulle en maths. Aucun rapport me direz vous. Je suis nulle en maths mais j’ai réussi, UNE FOIS à avoir un 20. Sur allez…. 1000 contrôles, 1 fois. c’est RIEN. On ne choisit pas une exception! Et ce n’est pas parce-que vos bergers s’entendent avec des terriers que ce sera pareil avec des Akitas.

    Autrement, j’aimerais avoir un Akita Américain. J’adore cette race, je pourrais en parler h24 tout comme le Chien Loup Tchécoslovaque: race avec laquelle je souhaite faire un élevage à l’avenir. Je me pose des questions, je réfléchis. Pourquoi? Ils vont peut-être s’entendre! Le CLT est un chien social et énergique, l’AA est tout l’inverse. J’ai peur de prendre des risques inutiles pour mon propre plaisir. Je réfléchis durement. Vraiment beaucoup et toi et beaucoup d’autres propriétaires d’Akitas m’aidez. Un jour, peut-être que j’en aurais un et que je me dirais que je ne regrette pas d’avoir réfléchi autant parce que je saurais comment réagir face à certaines situations. Réfléchissez, renseignez-vous, parlez en, apprenez, cherchez et vous en serez récompensés, croyez moi. J’espère que le loulou dont j’ai parlé en haut a trouvé une famille qui s’y connaît. J’espère qu’il fera réfléchir des gens qui se disent “boarf ça n’arrive qu’aux autres” “jamais j’abandonnerais mon chien (phrase qu’ils ont sortis un jour…)” prenez conscience que tout peut arriver un jour^^

    J’en ai marre de voir des gens acheter sur un coup de coeur. Des pseudos eleveurs qui vendent à n’importe qui. Des pseudos éleveurs qui ont en rien à foutre (sorry du terme) de l’avenir du chiot, de la race. Je suis consciente que tout le monde peut faire cette erreur d’acheter en animalerie. Je vous méprise pas, d’ailleurs. Ça part d’une bonne intention parfois. Mais en y réfléchissant… Que fait un chiot dans une boite en plexiglas sans sa mère ?? Ne devrait il pas batifoler et découvrir le monde?

    Les chiots Akitas sont adorables. L’Akita est une race superbe. Mais! Mais! Ils ont leurs caractéristiques. C’est pas une question d’éducation. Non. Non. Et non. Je pourrais aussi dire de Lucky, mon chat qui du jour au lendemain vers ses deux ans s’est mis à foncer sur les autres chats est mal éduqué à ce rythme là (oui, on éduque les chats -pas comme les chiens cependant)

    Voilà voilà 😉 Je continue à réfléchir à l’éventualité d’acquérir un Akita. Faites le aussi, même si ça dure des années. Plus longtemps on réfléchit et on se renseigne, plus on est prêts🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *