Comment Malcolm changé ma vie

.

.

Plus d’un an après l’ouverture de ce blog, j’ose aujourd’hui me livrer dans un article différent de ce que vous avez l’habitude de lire ici. En effet, je vous parle un peu de moi, May et surtout de la façon dont Malcolm à changé ma vie …

.

C’est après avoir lu le merveilleux article (lire ici) de mon amie Andreea, détentrice du blog Runwithurdog que j’ai eu cette envie de me livrer à vous. Il est vrai que je ne suis pas du genre à parler de ma personne, je cible naturellement tout ce qui tend à parler de Malcolm. Mais depuis quelques temps, je reçois des questions via Instagram ou Facebook qui me laissent penser que cela vous intéresse d’en savoir plus sur notre petite vie.

.

COMMENT TOUT À COMMENCÉ …

Cela fait un peu plus de trois ans que Malcolm est entré dans ma vie. Dès son arrivée, j’ai créé son compte Instagram, dans le but de garder de beaux souvenirs de lui. Il y avait aussi une petite poignée de comptes d’Akitas à l’étranger et j’aimais particulièrement l’idée de pouvoir échanger avec eux.

Très rapidement, les photos de Malcolm (pourtant encore très ordinaires) se sont faites remarquer. Un mois après la création de son compte, mon petit bout avait déjà une petite communauté derrière lui qui suivait sa vie. Nos photos étaient repostées sur des très gros comptes, ce qui nous a apporté une visibilité très soudaine. Je me suis alors prise au jeu et j’ai surtout découvert cette passion pour la photographie. Il faut dire que j’ai un modèle d’enfer.

À cette époque là je venais de quitter mon emploi à Soin de soi, un Spa haut de gamme de la région Bordelaise. L’envie de travailler dans l’esthétique me plaisait de moins en moins… j’aimais mon travail et ce lieu d’exception, j’adorais mes collègues mais la passion n’y était plus. J’ai donc poursuivi mon petit chemin en tant que prothésiste ongulaire, je me déplaçais chez mes clientes et en tant qu’animatrice commerciale pour des marques de cosmétiques.

.

.

LA DÉCOUVERTE DU MONDE INSTAGRAM

Quelques mois plus tard, le compte de Malcolm continuait de prendre en ampleur … alors que certains de mes proches commençaient à se demander si j’allais tout quitter pour m’y consacrer pleinement et ne voyaient pas cela d’un très bon oeil, d’autres au contraire nous encourageaient vivement à continuer. 

J’ai ensuite commencé par être contactée par des marques lorsque j’ai atteint un certain nombre d’abonnés. Au début, nos collaborations fonctionnaient sur un échange simple, on m’offrait des produits des services contre un échange de visibilité. Comme tout le monde, j’ai été flattée et attirée par la réception de cadeaux mais je me suis rapidement rendue compte que je ne voulais pas faire de Malcolm une vitrine publicitaire. J’ai donc très rapidement commencé à sélectionner précautionneusement nos collaborations. Garder notre éthique, vous proposer uniquement des produits dans lesquels j’ai confiance et surtout que j’utilise réellement sur Malcolm.

La communauté de Malcolm continuait de s’agrandir et les demandes de partenariats ont commencé à devenir plus fréquentes. C’est alors que nos premiers contrats rémunérés sont arrivés, il était donc temps de passer au level supérieur et de nous déclarer pour faire tout en ordre. Au début, il n’était pas question d’arrêter ce que je faisais pour cette nouvelle activité mais rapidement je n’ai pas eu le choix que de m’y consacrer pleinement et ça pour mon plus grand plaisir. Je suis actuellement micro-entrepreneur depuis le 1er Janvier 2018. Date symbolique puisque Malcolm est né le 1er Janvier 2016 et qui me facilite bien la tâche lors de paperasses administratives qui me demandent la date de création de l’entreprise. 

Instagram, faites-le par passion et surtout dans le plus grand respect de votre animal. Entretenez votre relation de façon positive tout en créant de beaux souvenirs avec lui.

.

EN QUOI CONSISTE TON TRAVAIL ?

Mon activité consiste à créer du contenu pour des marques et le mettre en avant sur mes différents réseaux. Cela peut être sous différentes formes : un post Instagram, des stories, l’écriture d’un article de blog, la création d’une vidéo … Comme je vous le disais, je ne travaille pas avec toutes les marques qui me contactent. Pour diverses raisons, parfois quand je ne me sens pas en adéquation avec la marque, le produit ou l’approche qui peut être trop impersonnelle voir pas cohérente du tout. Par exemple, ” Salut ton profil est super, ça te dirait de promouvoir un super produit qui va plaire à tes abonnés ?”  ou encore “Hey May et Malcolm, ca vous tente une collaboration pour des rouges à lèvres ?” … 

J’aime créer de vrais liens avec les marques avec lesquelles nous collaborons, ce qui est très important je trouve. J’ai d’ailleurs la chance de collaborer avec Croquetteland dont Malcolm est l’égérie depuis un an déjà, une enseigne avec de belles valeurs. On partage beaucoup ensemble et ils sont très à notre écoute tant sur les propositions créatives que l’évolution de notre collaboration.

Vous vous posez peut être la question mais je ne démarche pas les marques, ce sont elles qui viennent à nous. Il m’est arrivé de le faire que deux ou trois fois et ça remonte.  Ce point là est très important à préciser puisque le monde de l’influence part un peu dans tous les sens parfois. Sachez que les marques sont extrêêêêêmement sollicitées pour des demandes de collaboration. Les demandes sont plus ou moins farfelues mais sachez qu’une marque saura vous trouver si elle a un intérêt à le faire. Après, si la demande est cohérente, bien tournée et que votre univers correspond à la marque peut être que vous aurez un retour. Sinon je trouve qu’en général, les demandes ne sont pas toujours bien vues. 

Je m’occupe donc du compte de Malcolm à plein temps en plus d’une nouvelle activité qui s’est offerte à moi. Depuis presque un an maintenant, je travaille indépendamment de son activité mais grâce à lui quand même dans le marketing d’influence. J’ai donc une double casquette puisque je seconde Yoann Latouche, expert du monde animalier et consultant. Nos missions sont variées, mais en gros ma partie c’est la gestion des campagnes avec des influenceurs et diverses autres tâches. Un virage à 180 degrés par rapport à mon ancienne activité, que je pratique de façon autodidacte et avec beaucoup de passion. C’est grâce à mon parcours avec Malcolm que tout cela s’offre à moi aujourd’hui et à mon ami Yoann Latouche à qui je dois énormément. Du haut de ses 29 ans, ce jeune homme apporte énormément à la cause animale et encore tout ce que vous voyez n’est que la partie immergée de l’iceberg. Ce personnage haut en couleur est un fou des animaux, d’une bienveillance et d’une générosité indéniable et je ne le remercierais jamais assez d’avoir cru en moi. 

Le monde de l’influence fait parti des nouveaux métiers. C’est assez difficile à expliquer et à décrire comme job, mais il est que vrai cela prend en ampleur. Notez bien que chaque compte est différent et qu’il y a de la place pour tout le monde, à vous de trouver votre propre univers.

Mes journées sont donc toutes différentes … et malgré tout très occupées. Ce qui me change en tant qu’indépendant c’est que je n’ai pas de rythme de travail fixe, ni de vraie routine. Mais en gros, pour le côté Malcolm c’est gestion des mails et des contrats, création de contenu, veille permanente, modération du compte et mon boulot de Maman chien lambda. Croyez-moi, JUSTE ça, ça prend un temps fou. ^^ C’est aussi pour cela que je n’arrive pas à animer autant le compte de Mandel. 

Cerner mon activité reste toujours difficilement compréhensible pour certains de mes proches qui sont dans un cadre salarial (comme moi avant) avec des horaires fixes etc … Pas mal d’entre eux doivent être persuadés que je me la coule douce et que mon boulot consiste à prendre mon chien en photo en me baladant avec lui. Mais, plus le temps passe et plus mon travail est valorisé par eux. Il l’est notamment depuis le début par ma mère qui suit de très près tout ce que je fais avec son petit fils poilu. J’apprends et je touche chaque jour de nouvelles choses et c’est merveilleux. 
Je n’ai donc pas à me plaindre en tout cas, car j’adore ce que je fais, soit être et travailler avec mon chien … je suis extrêmement chanceuse de pouvoir le faire.

.

COMMENT AS-TU FAIS ?

Bien sûr il m’a fallu obtenir un certain nombre d’abonnés pour commencer à en vivre, mais je ne peux pas vraiment vous dire combien puisque d’un compte à un autre TOUT peut changer. Notez que ce n’est pas le cas de tout le monde. Souvent des comptes plus gros en abonnés que celui de Malcolm ne travaillent pas forcément autant et n’en vivent pas. Cela peut dépendre de différents facteurs comme le contenu proposé, le fait qu’une marque peut se retrouver ou non dans un compte etc … c’est grâce aux campagnes que je gère que j’ai pu vite m’en rendre compte. Un gros nombre d’abonnés ne fait pas tout, une marque peut délibérément craquer pour un petit compte qui adopte les mêmes valeurs, qu’un gros dont la cible et l’éthique ne correspondent pas vraiment. Il n’y a donc pas de moyenne, car chaque compte est différent et c’est la créativité de chacun qui est mise au grand jour. Je vous conseille donc de gérer votre compte Instagram avec passion, sans rien attendre en retour. Tout viendra à vous naturellement si ça doit venir, trouvez votre univers et amusez-vous ! C’est les seuls vrais conseils que je peux vous donner. Mais surtout gardez vos valeurs et votre éthique.

.

.

MALCOLM A CHANGÉ MA VIE

Vous l’avez compris, professionnellement ma vie a changé grâce à Malcolm, mais c’est loin de s’arrêter là. Avant d’avoir Malcolm, je ne sortais pas autant de chez moi. Il m’a clairement ouvert aux autres et fait découvrir de magnifiques endroits. Que d’expériences vécues en trois ans : voyages, évènements, activités, je découvre tellement de choses avec lui. Mais surtout … les rencontres ! Chaque jour je rencontre de nouvelles personnes grâce à lui, que ce soit virtuellement ou pas. J’échange avec vous, on papote, on s’échange des conseils, des histoires. Professionnellement, je rencontre des personnes et des entreprises avec lesquelles je suis fière de collaborer et avec qui je n’aurais jamais imaginé pouvoir le faire. Mais surtout personnellement…

Et oui, j’ai rencontré mes meilleurs amis grâce à Malcolm. Des personnes qui sont si importantes pour moi et qui partagent la même passion que moi … certains vous les connaisez par Instagram comme Yoann et Laetitia d’Akita The Real Life, mais il y a aussi ceux que vous ne voyez pas. Malcolm est même à l’origine d’un mariage, puisque lorsque je l’ai eu, nous avons créé un groupe de balades entre Akitas du coin. Mes amis Chloé et Matthieu se sont rencontrés à la première sortie de notre groupe et aujourd’hui ils sont mariés depuis presque un an avec un bébé en route. 

Il a changé ma vie car même si cet article a été très difficile à écrire car je n’ai pas l’habitude de parler de moi, j’ai de plus en plus d’aisance à parler, me montrer etc. Pour certains c’est naturel, pour d’autres c’est un défi. Par exemple, se poser face caméra pour vous parler sur Youtube n’est pas aussi facile qu’on le pense. Mais je me dépasse et ça grâce à Malcolm ! J’ai pu remarquer que vous me posiez beaucoup de questions, à moi May, et que vous appréciez lorsque je montre ma relation avec mon chien. Je compte donc continuer sur cette lancée, tout en respectant le fait que l’acteur principal qui compte le plus, c’est Malcolm ! 

.

MA PETITE MISSION PERSONNELLE 

S’il y a bien une chose sur laquelle je me sens concernée, c’est la prévention. Plus le compte de Malcolm grossit et plus je prends conscience que je ne dois pas montrer uniquement que le beau côté de la race et vendre du rêve. Comme beaucoup de races, les akitas souffrent de nombreux abandons. Sans diaboliser la race, je mets beaucoup de coeur à conseiller les gens et les aiguiller sur le caractère de cette race si particulière. Je suis d’autant plus ravie d’avoir le soutien de vrais et grands connaisseurs de l’Akita derrière moi (particuliers, éleveurs, assos …). Je trouve ca important qu’à petite, moyenne ou grande échelle on sensibilise les gens au fait que les akitas ne sont pas des nounours et que même si ils sont merveilleux ils ne conviennent absolument pas à tout le monde.

Voilà les amis, j’espère sincèrement que cet article vous a plu et vous aidera à y voir plus clair sur mon activité et l’envers du décor. Le monde des influenceurs (même si je n’aime pas ce mot c’est comme ça qu’on nous appelle) est encore un peu tabou et surtout très méconnu. Tout est très variable d’un compte à un autre.  Faites donc à votre façon et avec respect pour votre animal. Mais surtout, ayez la meilleure relation possible avec lui et faites lui vivre sa meilleure vie ! 

.

.

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *